Un documentaire relate le conflit au Journal de Québec

Vendredi 11 décembre 2009
Par Christian Duperron

Le Journal de Québec, histoire d'un conflitLe documentaire vidéo «Journal de Québec, histoire d’un conflit», qui traite du lock-out au Journal de Québec en 2007-2008, a été mis en ligne vendredi. La vidéo, d’une durée de 23 minutes et produite par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), retrace les grandes étapes du conflit du point de vue du syndicat.

Déjà présenté il y a environ un mois aux employés du Journal de Québec, le documentaire est maintenant accessible sur la plateforme Vimeo, sur le site du SCFP et est même disponible sur DVD (sur demande), pour les plus intéressés.

On y trouve des témoignages sur l’avant-conflit (embauche de cadres, préparation de locaux à Toronto, embauche d’agents de sécurité), sur les différents points de discorde, sur les négociations et sur le rôle de MédiaMatinQuébec dans le conflit. Le débat autour des travailleurs de remplacement et la confrontation avec Pierre-Karl Péladeau n’ont pas été oubliés.

«Au SCFP, il y a de plus en plus de demande pour qu’on documente des choses que nos patrons (ndlr: la direction du SCFP) estiment importantes, explique Robert Bellerose, conseiller aux communications. Dans le cas du lock-out au Journal de Québec, comme il y avait des photographes et des journalistes, ils ont eux-mêmes documenté le conflit en vidéo. Les images qu’on voit durant le conflit ont été tournées par des syndiqués.» La tâche de mener des entrevues post-mortem et de réaliser le documentaire est revenue au réalisateur Ian Morin, de Productions Rafale. «Ce qui m’a le plus marqué, c’est de voir comment ces gens-là parleront encore du conflit dans 20 ans, et de comment ils s’en sont sortis. Ils sont très fiers, ça les a unis», estime le réalisateur.

Pourquoi s’être attardé à ce conflit en particulier? «On estime que ce conflit n’était pas ordinaire, qu’il va marquer l’histoire des relations de travail. Ne serait-ce que par le débat juridique qui a été enclenché [concernant essentiellement les travailleurs de remplacement et la notion d'établissement dans la loi]», fait valoir M. Bellerose. Ce dernier note également que les acteurs syndicaux impliqués actuellement dans le conflit au Journal de Montréal pourraient se reconnaître dans le documentaire. «C’était un conflit particulier avec une arme particulière en MédiaMatinQuébec», ajoute M. Morin.

Le point de vue syndical oriente bien sûr le fil des événements. «On essaie de se décoller du stéréotype corporatif pour essayer d’être le plus impartial possible et de faire dans un style qui rappelle le documentaire, précise M. Morin. Mais c’est sûr qu’on aimerait aller plus loin.»

«Si on se reporte au début du 20e siècle, les gens sortaient dans la rue avec une pancarte pour passer leur message. [...] Ils le font encore, mais la vidéo est l’extension des pancartes, comme le MédiaMatinQuébec l’était», constate M. Bellerose.

Le documentaire Journal de Québec, histoire d’un conflit:

Laisser un commentaire